Sir András Schiff

Hongrie

Le pianiste hongrois Sir Andras Schiff, 61 ans, a pris en quelque sorte la place d’Alfred Brendel, celle d’autorité intellectuelle et morale en matière de musique des grands classiques viennois.

Productions de la saison


À propos


Le talent de Sir András Schiff est protéiforme. À la tête d’une discographie imposante comprenant toutes les sonates de Schubert, tous les concertos et sonates de Mozart et de Beethoven et les grandes oeuvres pour clavier de Bach (chez Decca et ECM), il donne également des récitals-conférences lors desquels il explique les oeuvres.

Sir András Schiff se passionne pour les oeuvres de J.S. Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert, Chopin, Schumann et Bartok qui constituent son répertoire de prédilection. Depuis 2004 il a joué le cycle complet des sonates de Beethoven dans les capitales les plus importantes d »Europe.

Sir András Schiff serait assez tenté de donner des interprétations de Beethoven au piano- forte. Il l’a fait dans les Variations Diabelli, enregistrées sur deux pianos différents, dont un d’époque.

« Mes vues sur les instruments anciens ont radicalement changé. Jeune, je n’y comprenais rien. Maintenant, j’ai la possibilité de jouer des originaux en excellent état. J’en ai même acheté un qui convient parfaitement à Schubert et à certaines sonates de Beethoven. »

Ces vieux pianos possèdent un modérateur, qui « permet de faire un fantastique triple piano, une couleur qui n’existe pas sur piano moderne ». Il permet aussi de « relâcher la pédale de manière à ce que le marteau touche successivement une, deux, puis trois cordes», avec un effet saisissant. Sir Andras Schiff travaille également avec l’éditeur Henle à certaines éditions critiques, notamment des concertos pour piano de Mozart.

« Un cliché veut que Mozart ne fît pas d’erreurs, mais il était tout de même un humain et finissait souvent les concertos à la hâte, ne laissant parfois que des esquisses de la partie solo, puisqu’il en était lui-même le soliste »

Né à Budapest, Il étudie à l’Academie Franz Liszt avec Paul Kadosa, Kurtag et Frederic Rados mais aussi à Londres avec George Malcom. Il a reçu le prix Kossuth en 1996, le Léonie Sonning Music Award en 1997 et le prix Bach de la Royal Academy of Music en 2007. En 1999 il fonde son propre orchestre de chambre the Cappella Andrea Barca.

On lui a récemment attribué l’international Classical Music Award pour le meilleur enregistrement solo de l’année pour la deuxième fois consécutive.

En 2014 Sir András Schiff a été nommé Chevalier de l’Empire Britannique lors de l’anniversaire de la Reine pour ses services, rendus à la musique. Le pianiste hongrois partage aujourd’hui sa vie entre Florence, Londres et Bâle.