Arcadi Volodos

Russie

Né en 1972 à St Petersbourg, le pianiste russe Arcadi Volodos effectue tout d’abord des études de chef d’orchestre  et de chant au Conservatoire  de Saint Pétersbourg avant de se consacrer au piano à l’âge de quinze ans. En 1987, il étudie au Conservatoire de Moscou avec Galina Eguizarova : « Je pense qu’il faut d’abord croire en soi. Galina est la première à m’avoir dit : tu seras pianiste ».

Productions de la saison


À propos


En 1993, il s’installe une année en France pour étudier le piano au Conservatoire de Paris avec Jacques Rouvier, puis à Madrid, où il suit l’enseignement de Dmitri Bashkirov.

Après ses débuts à New York en 1996 et un récital mémorable en 1998 à Carnegie Hall, Arcadi Volodos se produit triomphalement dans le monde entier avec les orchestres les plus prestigieux tels que le Philharmonique de Berlin, le Boston Symphony Orchestra, le NewYork Philharmonic et d’éminents chefs comme, Lorin Maazel, James Levine, Zubin Mehta, Seiji Ozawa… Durant la saison 2013 – 2014, il effectue une tournée européenne avec l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly.

La saison 2015-2016 marque son retour au festival de Salzburg. Mais c’est le récital qui est au centre de sa carrière internationale où son univers musical se décline avec Schubert, Beethoven, Brahms, Schumann, Liszt,  Rachmaninov, Scriabin, Prokofiev, Ravel ainsi que le compositeur Catalan Monpou.

Héritier de la grande tradition russe, transcripteur émérite, virtuose au jeu stupéfiant qui lui vaut le surnom de « nouvel Horowitz », Arcadi Volodos considère que « le virtuose n’est pas celui qui impressionne l’auditeur par ses effets pyrotechniques. Il est celui qui laisse s’effacer les prouesses techniques sous la force, la diversité, la beauté des couleurs et des nuances, sous l’impact émotionnel de son interprétation ».

Depuis ses débuts au Carnegie Hall en 1988, Arcadi Volodos a enregistré une série de disques remarquables comme ses interpretations des sonates de Schubert, les live avec les Berliner Philharmoniker du troisième concerto pour piano de Rachmaninoff sous la direction de James Lewine mais également le premier concerto de Tchaïkovsky sous la baguette de Seiji Ozawa. La parution de  » Volodos play Liszt » a été honoré par de nombreux prix internationaux. Il a enregistré un album solo dédié au compositeur Catalan Frederic Mompou ( 2013)  qui a gagné le Gramaphopne Award et le Echo Preis.

Son dernier CD consacré à Brahms a été unanimement salué.