Sunwook Kim

Sunbwook Kim (c) Hajin Ahn 2013 - 5 - copie.jpg
 
 

Né à Séoul en 1988, Sunwook Kim est projeté à peine âgé de 18 ans sur la scène musicale internationale, en remportant le prestigieux concours international de piano de Leeds. Il est ainsi le plus jeune lauréat de ce concours depuis 40 ans et également le premier asiatique à le gagner, concours qui compte notamment parmi ses lauréats Murray Perahia et Radu Lupu.

L’enthousiasme des critiques après son interprètation du ré mineur de Brahms, lui a immédiatement ouvert les portes des principaux orchestres et centres musicaux Européens.

Invité par Vladimir Ashkenazy et son Philharmonia Orchestra au Royal Festival Hall de Londres en 2010 et 2012, il est le soliste privilégié de son compatriote Myung-Whung Chung avec qui il a été le soliste de l’orchestre Philharmonique de Radio France et du Concertgebouw d’Amsterdam. Il vient de graver avec ce dernier et l’orchestre de Séoul le 5ème concerto de Beethoven pour DG Universal Classic. En 2013, il a fait ses débuts avec le LSO et John Eliot Gardiner dans le 4ème concerto de Beethoven. Toujours avec le LSO, il jouera le 2ème Concerto de Prokofiev avec Daniel Harding.

Il a été également le soliste du London Philharmonic Orchestra, du Philharmonia Orchestra, du Tokyo Philharmonic, du BBC National Orchestra du Pays de Galles, du BBC Philharmonic Royal Scottish National Orchestra, du Rundfink Sinfonieorchester Berlin, de l’orchestre Philharmonique de Radio France et du BBC Philharmonic. En récital il est l’invité du Klara Festival à Bruxelles, du Festival de piano de la Ruhr et du Mecklenburg-Vorpommern Festival en Allemagne, de la société Chopin à Londres et Vancouver, du Duszniki Zdroj international festival Chopin de Pologne. Il est l’invité régulier du Piano à Paris, Salle Pleyel depuis 2011.

Sunwook Kim impressionne le public par sa virtuosité, son sens musical inné et sa maturité. Son répertoire est vaste puisqu’il aime jouer aussi bien Haydn que Schumann, Bartok, Beethoven, Schubert ou les compositeurs de son temps comme le compositeur japonais Dai Fugihara dont il assura à Londres en 2009, a création mondiale de sa pièce, Joule.

Sunwook Kim n’oublie pas pour autant la musique de chambre. En 2013, il a participé à de nombreux concerts du cycle Brahms de musique de chambre (Salle Pleyel à Paris) en compagnie des Berliner Philharmoniker avec à leur tête le violoniste, Guy Braunstein. Sunwook Kim : c’est une nouvelle étoile dans le monde du piano qui est né.